jeudi 17 décembre 2009

Ulm hoy


mercredi 9 décembre 2009

Victor Jara


Hier après-midi j'ai lu dans "Le Monde" un petit extrait qu'a beaucoup attiré mon attention: à Santiago du Chili, le samedi 5 decembre on a rendu hommage à la mémoire du chanteur Victor Jara. Ce qu'on connaît des derniers jours, la donnée la plus impressionnante, est la mutilation de ses doigts pour qu'il ne pût plus jouer de la guitare. On le sait grâce à un jeune, raflé lui aussi dans le stade de Santiago, qui a vu ses plaies et a vécu pour le raconter. 

Trente-six ans se sont passés depuis le premier enterrement de Jara. Il s'est réalisé sans témoins et de façon clandestine. Comme d'habitude sous une dictature. Par contre, l'enterrement symbolique du samedi dernier a été réalisé à vue du monde entier, même sa famille: Joan, sa compagne, et Amanda et Manuela, les deux filles du couple. Le cercueil a traversé le centre de Santiago au milieu d'une foule, en chantant tous "Te recuerdo Amanda". Michelle Bachelet elle-même s'est ajoutée.